L'écailler de l'ébéniste

Dans la famille de l’Ebéniste, on vous présente le petit nouveau : L’écailler de l’Ebéniste

Vous adorez les planches de charcuterie et de fromage accompagnées d’un petit verre de rouge de Laure ?

Vous pourrez désormais vous régaler avec les plateaux de crustacés et les huitres agrémentés d’un petit verre de blanc chez Maxime.

Amoureux de la mer, il vous citera les poissons comme un pêcheur à la criée et parlera avec passion des produits qu’il fait déguster.

Son unique obsession ? Créer des moments conviviaux autour du poisson et des crustacés.

Pour un apéro iodé ou un brunch aussi doux qu’une brise marine, L’Ecailler de l‘ébéniste constitue la nouvelle escale indispensable.

Son envie ? Fabriquer des souvenirs de vacances quand les prochaines sont encore loin.

Ses liens étroits avec les producteurs lui permettent de s’exprimer avec précision sur les huîtres et autres coquillages.

Sa sensibilité aux questions éthiques et écologiques l’oblige à les questionner en permanence sur la provenance des produits.

Seules les filières de distribution économiquement équitables et culturellement respectables trouvent grâce à ses yeux.

La vision de l'architecte

"Nous avons voulu conserver l'esthétique architecturale et l'atmosphère de l'Ébéniste du Vin en réutilisant au maximum les mêmes matériaux, bois et métal, et en reprenant le concept d'un meuble, aux formes courbes, qui génère deux espaces et qui créé une continuité virtuelle avec l'Ébéniste du Vin."

Meta studio (Elena del Pozo & Dimitri Davoise) en association avec Thibault Febrer.